Nous contacter

TraPac, USA

« Peu de sociétés sont capables de proposer une solution d'automatisation intégrée. » Scott Axelson, vice-président du service de la planification et du développement chez TraPac LLC

TraPac, filiale de Mitsui O.S.K. Lines Ltd., développe ses activités dans le port important de Los Angeles, aux États-Unis, depuis plus de vingt ans. « En 2008, TraPac a renégocié un bail à long terme avec le port de Los Angeles. Celui-ci représente un effort de plusieurs années étant donné les réglementations strictes que nous devons respecter en matière d'environnement, par exemple. Cela signifie également que nous devrions recevoir des fonds pour développer et moderniser le terminal », déclare Scott Axelson, vice-président de la planification et du développement chez TraPac.

Avec l'innovation, chaque geste de TraPac compte

En associant différentes technologies d'automatisation et la personnalisation en fonction de l'aménagement du terminal, Kalmar a permis une utilisation efficace de l'espace et l'optimisation de la capacité à TraPac.

Le challenge

TraPac doit rester compétitif dans un environnement commercial de plus en plus difficile. Outre l'augmentation rapide des coûts relatifs à la main d'œuvre et à la conformité réglementaire, la société se prépare à l'élargissement du canal de Panama.

« Cet élargissement va permettre aux compagnies maritimes de contourner la côte ouest avec leurs plus grands navires de charge qui font route vers l'Atlantique et au-delà. Tous les terminaux de la côte ouest s'efforcent d'être constamment adaptés aux besoins », affirme M. Axelsson.

The result is a push towards automation, driven by both opportunity and necessity.

La solution

Pour s'assurer que chaque déplacement à TraPac est optimisé, Kalmar a réalisé une solution intégrée qui utilise à la fois des portiques automatiques (ASC) et des cavaliers straddle automatisés. Personnalisée selon l'aménagement du terminal, la solution garantit une utilisation efficace de l'espace et une optimisation de la capacité.

Le terminal est équipé d'un gerbage par cavalier straddle automatisé ainsi que de gerbages par portiques automatiques placés différemment : parallèlement (4), perpendiculairement (15) et en mini blocs (2). Les 28 cavaliers straddle automatisés amènent également les conteneurs jusqu'aux portiques automatiques.

Les résultats

Le projet à TraPac est réalisé par phase afin que les activités du terminal puissent se poursuivre pendant la transition. La première phase inclut la mise en place de 10 portiques automatiques et 17 cavaliers straddle automatisés qui ont commencé à desservir les navires en juin 2014. Ce concept a déjà fait ses preuves tandis que les autres éléments sont en cours de préparation.

Parallèlement, Kalmar a reçu une commande pour la deuxième phase de TraPac. 17 portiques automatiques et 11 cavaliers straddle automatisés supplémentaires seront livrés en 2015 et 2016. « L'intégration des systèmes de terminaux est indispensable pour nous et il est important que nous travaillions avec un seul intégrateur tel que Kalmar pour garantir la précision, la fiabilité et la rapidité d'exécution du projet ainsi que des opérations. Nous avons confiance en l'expérience de Kalmar en matière de portiques automatiques et de transport horizontal automatisé », affirme M. Axelson de TraPac.